Son et lumière, concepts, animationsThomas Hsb - Son & Lumières

Quasi conjointement à mon coup de cœur pour l'Informatique, c'est dès 1987 que je développe un intérêt prononcé pour cet univers et plus précisément pour le matériel (son/lumières) et le mixage musical. C'est en tout cas dans ces domaines que tout commence.

Adolescent financièrement limité, je nourris d'abord ce penchant technique en autodidacte. Ohms, Watts, puissance RMS, technique bass-reflex... je conçois mes premières enceintes sono, des 3 voies filtrées, suivi d'un chenillard 4 canaux quelques temps plus tard. J'usais d'ailleurs souvent d'astuces à la Mc Gyver pour le reste; comme un PAR36 posé sur un moteur d'essuie-glace pour obtenir un baladeur...

Je m'équipe donc peu à peu avec pour projet de monter une disco-mobile. Ambition qui voit le jour deux ans plus tard : Animation de mariages, fêtes annuelles du collège ou encore conception de bandes sons pour des galas de danse. Ainsi me sont concédés mes premiers cachets.

A l'aube de mes 18 ans, une opportunité se présente : les patrons d'une petite discothèque près de chez moi - L'Hacienda - me propose de remplacer leur DJ absent un samedi soir.

Je suis nerveux, le matériel que je découvre dans la cabine est super pour l'époque : une table Chesley 6 voies avec potentiomètres longue course, 2 Technics SL1200, du gros son sur deux salles distinctes et un dispatch lumière impressionnant. Je fais de mon mieux, stressé mais dans mon élément... et en fin de prestation, j'apprends pouvoir remplacer le DJ résidant si je réitère la même performance. Je signe.

DeeJay banner

J'y mixe ainsi tous les week-ends durant plusieurs mois avant d'être débauché par une discothèque plus importante: Le Sphynx, à Chaingy. Nous sommes alors en 1992 et cette opportunité va s'avérer être un starter important dans mon cursus puisqu'une société spécialisée dans le marketing événementiel va me prendre sous son aile.

dj-residantDurant les 2 mois de formation qui me sont offerts, j'absorbe tel un papier buvard tous les mécanismes que l'on m'expose, entre techniques d'animations publiques et stratégies de communication liées à la mise en place d'un événement. Des connaissances dont j'use sans retenue durant près d'un an dans ce club. J'affine par la même ma technique de mix et pré-programme des shows lumière dont on fait écho.

Début 1993, je suis de nouveau débauché par une discothèque un cran au-dessus, dans le centre d'Orléans : L'abbaye de l'Empereur. Résidant à hauteur de 4 prestations par semaine durant près d'un an, je décide de profiter du reste de mon temps libre pour débuter une formation "Assistant ingénieur du son" chez Music'Ange.

Passée l'interruption temporaire causée par le service militaire et mon retour sur Paris les poches vides, les différents postes que j'occupe par la suite dans le multimédia et le jeux vidéo vont faire renaître mon attirance profonde pour l'événementiel. Et pour cause : durant cette période, je suis régulièrement Invité à des avant-premières et des salons où les ambiances sonores et lumineuses sont au service de concepts de soirées originaux. Le communication n'est en outre pas en reste; invitations atypiques, PLV impressionnantes et autres annonces vidéo viennent souvent orner avec brio les thématiques de l'événement. J'adore.

Au point où, en 2001, je choisis de quitter mon poste de directeur des achats pour créer ma société. Je réalise le logo, les premiers supports de communication et m'installe à Paris 18e dans des locaux ayant pignon sur rue.

nightstage-logo

Les premières fiches de présentation de la société
Un article de presse

Durant 11 ans, j'organise, conçois et exécute des événements aussi variés que le devient ma clientèle au fil des années: salons, forums, soirées privées et d'entreprises, lancements produits, galas, etc. En parallèle, j'équipais ou rééquipais des hôtels et salles événementielles en matériels son, lumière et informatique dédiée. Enfin, en partenariat avec un grossiste, je devins également le fournisseur d'articles de fête (bracelets lumineux et gadgets à LED) de certaines discothèques parisiennes dont le Queen et le Duplex.

Dès 2005, je profite de l'ouverture de la division communication dans les locaux pour proposer des formules clé en main : conception de thématiques incluant idées d'animations, fourniture des goodies associés, création et l'impression des supports de communication dont affiches, flyers et invitations.


Thomas Hsb
Creative self-taught


  Facebook Share Pinterest Twitter LinkedIn