◄ Retour

Garden Party DP2 - Bouygues bâtiment
Rubrique Réalisations Événementiel
Soirée d'inauguration sur le site de Laennec à Paris, rue de Sèvres pour Bouygues Bâtiment. Malgré les difficultés techniques que le lieu impose alors avant démolition, la gestion de ce projet fut une très belle aventure


L'équipe
Consultant fonctionnel et opérationnel pour ce dossier, je me vois confier l'étude, la mise en œuvre générale, la gestion des espaces et l'installation technique (son, lumières et vidéo).

Le jour de la mise en place, je suis épaulé par João, mon préparateur-monteur-DJ complice.

Des travaux à entreprendre, des mètres et des mètres de câbles électrique à tirer et plusieurs litres d'encres... Car il en aura fallu plus d'un pour imprimer les supports visuels de 28m de long par 2m50 de haut.
 

Lors de l'étude terrain, le site est à nu, et même en cours de démolition. La surface dévoile des espaces vides gigantesques entre les bâtiments, espaces que le client souhaite camoufler le temps d'une soirée. En effet, c'est par là que les invités arriveront, au niveau du bâtiment tout à droite sur l'image ci-dessous. Il est prévu qu'ils se dirigent et longent le filet de sécurité orange pour rejoindre dans le bâtiment de gauche.


Sollicité pour trouver une solution capable de respecter un budget tendu face à l'aspect éphémère du besoin tout en couvrant 28m de long sur 2,5m de haut, je propose un support qui répond convenablement au cahier des charges : la bâche.

Chantier Garden Party BouyguesEn premier lieu, la création, l'impression et la pose de ce support respectent amplement le budget. La fabrication s'avère ensuite bien plus rapide et le transport moins onéreux. Enfin, l'installation est plus souple et surtout moins encombrante que n'importe quelle autre structure ayant une telle dimension.

Autres avantages, le produit fini est résistant, ignifugé et ne crains pas l'eau s'il devait pleuvoir.

Au gré des rendez-vous préparatoires, on me laisse le soin de concevoir les visuels grand format.
Une première maquette est réalisée, colorée et festive comme initialement sollicité.

Premier prototype graphique bâche
Lors du rendez-vous suivant, je propose toutefois de pouvoir réutiliser cette bâche à bon escient. En effet, si la maquette graphique est pensée pour ce faire, c'est à dire en limitant les fioritures visuelles liées à la soirée elle-même, il serait possible de réutiliser le support en vue de faire la promotion du chantier. La dépense n'est ainsi pas dédiée à la seule demi-journée de cette Garden Party.

Je réalise ainsi une seconde version pour motiver ma proposition. Plus sobre, sur laquelle seul le flyer de la soirée subsiste, au bout à gauche du visuelle. Élément placé ici en vue d'être découpé à l'issue de la soirée sans compromettre le reste.

Second prototype graphique bâche
L'ensemble des propositions étant validées, je me retrouve confronté à un problème de taille, la prise au vent qu'une telle bâche engendre. Avec une toile tendue de 28x2 mètres, le moindre vent peut devenir fatal ; et la bâche tout emmener sur son passage.

Une structure en poutres croisées est imaginée pour y pallier. Pour cela, je prévois de bétonner des poteaux bois carrés dans le sol tous les deux mètres. La bâche sera ensuite solidement agrafée sur une dizaine de points par poteau permettant une désinstallation aisée et non destructrice de l'imprimé.

Quelques jours plus tard, je remonte donc le devis pour la construction de la structure. Face au tarif que demande l'intervenant pour ce faire, je soumets l'idée qu'ils sont les mieux placés pour la réaliser en interne... C'est Bouygues Bâtiment !... Ils ont les matériaux sur place, la main-d’œuvre et le savoir-faire. En quelques échanges, l'économie est considérée importante. Toute l'opération est lancée en ce sens.

Entrée Garden Party DP2 - avant/après


Une fois passé sous le porche au fond à gauche, je découvre un jardin en friche. Je n'ai malheureusement que deux pauvres clichés de cet espace mais qui permettent de se rendre compte du travail réalisé dans cet espace.

Indépendamment du rafraichissement de la végétation et du maquillage du sol (gravier blanc), j'ai porté une attention particulière à l'éclairage de cette partie en vue de créer deux ambiances distinctes.

Jardin : avant-après
Puisqu'il fait encore jour durant tout l'apéritif, l'éclairage est présent mais reste simple. L'ambiance visuelle et sonore sont laissés aux buffets et à l'orchestre de Jazz. Le matériel nécessaire aux discours est également en place.

Une fois la nuit tombée, c'est à dire durant le repas et toute la partie dansante, ce jardin devient un lieu où l'on se rejoint pour prendre l'air, fumer, discuter en dehors de la zone bruyante du Dancefloor.

Transformation jardin
Sans pouvoir montrer de photos, on redécouvrait le lieu sous une autre perspective une fois les éclairages activés. Les arbres et la bâtisse servaient alors de supports naturels pour créer des nuances d'ombres et de lumière tamisées, aux couleurs changeantes et parfois projetées par faisceaux depuis les branchages.

Et pour parfaire l'ensemble, les centaines de faux cailloux blancs phosphorescents, disposés en début de journée sur le gravier blanc ont permis l'illumination naturelle des chemins durant la nuit.


Flyer Garden Party DP2
La salle du repas que l'on met à ma disposition n'est également qu'un chantier dans son jus. Toujours dans le respect du budget, la pose d'une parquet flottant habille et réchauffe immédiatement la salle. Je masque ensuite les imperfections murales avec des nuances de lumières.

Les tables sont disposés de façon à jouir d'un espace de danse assez spacieux sans devoir les déplacer durant la soirée.

Le son est quant à lui principalement diffusé par le haut (hors caisson de basse), dirigé vers la sortie. J'ai ainsi pu bénéficier d'une réduction de la réverbération mais surtout une protection sonore pour les personnes assises sous la mezzanine, notamment dans cette optique.

Salle de réception : avant-après
Sur le mur immense qui fait face au DJ, un projecteur diffuse en 6x4m une vidéo réalisée en interne pour l'occasion. Je me servirais par la suite du vidéo-projecteur pour orner le Dancefloor d'effets 3D au rythme de la musique. Ainsi, celles et ceux qui ne dansent pas forcément profitent quand même d'animations visuelles.

Une très belle expérience et d'excellents retours de la part du groupe.



Vidéo de présentation du projet architectural final après démolition.


  Facebook Share Pinterest Twitter LinkedIn